Carolyn Sampson + Francis Poulenc

En cette période de fêtes, écoutons ce merveilleux Stabat Mater de Francis Poulenc, avec la grande soprano Carolyn Sampson. Cette merveille est sortie chez Harmonia Mundi

Ce « Requiem sans désespoir », comme Poulenc lui-même qualifiait son Stabat mater, a été composé en 1950, après la mort de Christian Bérard, figure célèbre du Paris des année 40 et décorateur des films et pièces de Jean Cocteau. Explicitement dédiée à la Vierge de Rocamadour, cette oeuvre magistrale accorde une place prépondérante au choeur et affirme sa filiation avec les grands motets baroques du siècle de Louis XIV. Sa composition achevée, Poulenc écrivit à Pierre Bernac : « C’est bien, parce que parfaitement authentique ». »

Carolyn Sampson, soprano
Cappella Amsterdam – Estonian Philharmonic Chamber Choir – Estonian National Symphony Orchestra
Daniel Reuss, direction

← Previous post

Next post →

1 Comment

  1. Très beau !

    Merci .

    Y.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.