Le saxophoniste canadien Jean Derome, ici dans le rôle de compositeur et chef d’un orchestre très riche et varié (3 batteries, 3 contrebasses, etc). Je l’avais découvert dans l’orchestre de René Lussier (écoutez Le Trésor de La langue)

La pièce Résistances a été créée le 14 mai 2015 en ouverture du Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (FIMAV) et de l’Année Jean Derome (AJD), une vaste série d’événements présentés dans tout le Québec pour célébrer les 60 ans du compositeur et soutenue par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Ce disque a été enregistré lors du deuxième concert de Résistances, donné au Gesù, le 16 mars 2017 et produit par Productions SuperMusique. Le montage utilise aussi du matériel provenant des répétitions des 14 et 15 mars 2017. Résistances est basée sur le thème de l’électricité et s’inspire des recherches que Jean Derome a faites à ce sujet: courant, débit, puissance, voltage, résistances, circuits, moteur, pulsation, fréquence, etc. Elle se veut une continuation du travail entrepris dès 2000 avec la pièce Canot-camping. Résistances est conçue pour des improvisateurs. Certaines courtes cellules sont écrites, mais l’essentiel du projet se développe en improvisation. La pièce se dirige au moyen de 140 signes donnés par le chef et connus des participants. Résistances fait appel à une instrumentation très particulière mélangeant, instruments acoustiques, électriques, électroniques, voix et instruments inventés. 3 batteries, 3 contrebasses, le reste du groupe fonctionnant par paires positionnées symétriquement sur la scène: 2 cordes, 2 bois, 2 cuivres 2 guitares, 2 synthétiseurs analoguiques et piano, tourne-disques et échantillonneur, 1 basse électrique. Le chef présente aussi trois courts solos au cours de la pièce: guimbarde, trompette à bec et iPad. Huit des participants utilisent leur voix dans certaines sections. Chacun des 20 participants doit utiliser un métronome et un chronomètre à différentes occasions.

# # #

mars 14, 2018

Laisser un commentaire