Après Philippe Lauzier hier, voici un autre saxophoniste canadien : Colin Stetson. Son jeu est basé sur un souffle continu, ininterrompu. Et ça crèe des polyphonies, inspirées de JS Bach… extrait de son nouvel album, toujours chez Constellation.

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone