ruth

Dans le flot incessant des rééditions récentes… il y a le LP de Ruth White autour des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, qu’elle a elle même traduit et mis en musique. C’est une pionnière de la musique électronique trop peu connue. Hélas. Merci Black Mass Rising pour cette réédition, vivement recommandée. Et surtout … écoutez le final !

 

PartagezShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone